Le Vietnam

Le Vietnam est connu et reconnu pour sa gastronomie. Entre les restaurants de rue, les vendeurs ambulants et les établissements plus occidentalisés, il y a de multiples propositions pour faire un bon repas. Mais pour le végétarien?

Selon les régions, les plats différent mais il est assez aisé de trouver au moins un plat végétarien ou végétalien. Cela se traduit par Chay en vietnamien mais attention à la prononciation car cela peut signifier aussi autre chose. Le plus simple est encore de l’écrire sur un papier : « Tôi ăn chay » pour je mange végétarien.

On vous servira probablement du riz avec du tofu ou bien avec des légumes aussi savoureux que parfumés. Mais si vous êtes dans un restaurant spécialisé dans un type de plat, typique des restaurants de rue, vous pouvez avoir des surprises. Exemple pour le Phô, le plat national vietnamien et qui existe en version boeuf (Phô bo) ou en version poulet (Phô ga). Si on ne vous sert pas les morceaux de viandes, le bouillon aura le goût de l’animal. Evitez donc ces restaurants de rue et allez dégustez la version chay de ce plat dans des restaurants bouddhistes. On les trouve parfois près des pagodes avec l’indication Com Chay sur la façade. Attention, ils ferment souvent tôt et la carte, si elle est traduite en anglais, est restreinte. Mais autant l’ambiance que la qualité des plats, rien ne vous fera regretter cette escapade.

Dans le nord, vous pourrez déguster le Banh Cuon, une sorte de galette de riz farcie,  parfois faussement assimilée au ravioli. Si vous en demandez une version chay vous n’aurez que la galette parfois agrémentée d’oignon frit. Je recommande les restaurants Gia An qui se posent en équivalent des Pho24 pour le Banh Cuon. A noter que la chaine Pho24 sert un phô végétarien mais loin d’être le meilleur du genre. Dans le sud vous trouverez d’autres recettes comme le Banh Bao, une sorte de brioche blanche fourrée de viande. Je n’ai pas réussi à en trouver de végétariennes mais cela existe pourtant avec un peu de chance au détour d’une rue. Vous trouverez également des Hot Pot, équivalent de la fondue chinoise/mongole avec des versions végétariennes dans les restaurants chay ou dans certaines chaines plus luxueuses.Et puis pour le Têt, il faut déguster le fameux Banh Chung qui normalement comprend une farce de viande. Pour les bouddhistes, il est possible d’en trouver sans viande, comme cela m’est arrivé à Hué.

Au centre, la ville de Hué est réputée pour sa cuisine et il y a une véritable tradition végétarienne. Il vous sera donc facile de trouver un café ou un restaurant avec des plats végétariens.

Dans le train, il est courant d’avoir un wagon restaurant qui prépare des plats avec riz et boeuf ou poulet. Là aussi, vous pourrez négocier un riz avec des légumes mais le personnel parle peu anglais, les trains normaux n’étant pas prisés des touristes.

Enfin ne négligez pas les marchés pour faire vos courses et surtout pour les fruits. N’ayez pas peur de l’incompréhension des marchandes : un geste, un sourire et des billets pour montrer le prix devraient suffire à conclure l’affaire.